WEEK II .

DAY 5

Arrivée a Mirissa en mode aventurières, on refuse catégoriquement de prendre un tuk-tuk, oui 1€ (152 roupies) c’est trop cher, on préfère marcher en mode Pekin express. Marcher sous 35 degrés, ça forge un mental d’acier !

Interminable marche dans la jungle avec nos si légers backpacks … On reste fortes et silencieuses dans l’effort (« si tu craques je craque »). Et comme une fois n’est pas coutume, on a juste booké la guesthouse la plus loin du centre ville … c’est un peu la maison du bout du monde.

Thank god la maison est digne de ce nom, big room, free wifi qui fonctionne (grand luxe) et hôtes trop gentils. A peine arrivées, on décide d’aller réserver un cour de cuisine attendu avec impatience, mais fail du jour bonjour : « high season madam, no time for cooking class ». Bon bah tant pis let’s go to the beach bitch (très jolie et exempte de russes).

 

 

A 19 heures nos estomacs crient famine, alors direction la main street ! Armées de nos super lampes de poche dynamo, on emprunte un petit chemin de jungle peuplé de buloscargots, de lucioles et autres insectes étranges. Mais Dame nature est vnr ce soir, grosse averse … On se réfugie dans le restaurant Little Tuna. Finalement on est pas si mal tombées … On laisse les photos vous expliquer.

 

Metro- boulot – DODO

 

DAY 6

On a décidé de partir pour Tangalle, ville réputée pour ses belles plages de sable blanc. L’arrivée est un peu folklo, on a l’adresse de la guesthouse mais pas son nom (truc d’aventurières novices), et personne ne sait où elle se trouve …

On sera finalement sauvées par un brave tuk-tuk man qui nous y conduira en demandant son chemin tous les 10 mètres.

Et bah je vous le dis, une fois arrivées on est biiiien dans notre guesthouse … une chambre de 80m2 pour nous deux (enfin presque … quelques cafards nous tiennent compagnie).

Direction LA PLAGE !

 

Diner aux chandelles avec un petit poisson péché par le voisin et grillé par notre hôte ! Que demande le peuple ?

 

IMG_0964

 

DAY 7

A l’aube du jour n°7 nous voilà parties en direction des montagnes, avec une seule idée en tête : gravir le deuxième plus haut sommet du sri Lanka ; l’Adam’s Peak (Siri Pada).

Un interminable voyage en bus nous attend, mais ça on ne le sait pas encore.

STEP 1 : Un premier bus nous emmène à Avissawella en quelques heures, jusque là tout va bien on a la patate.

STEP 2 : Les choses se corsent quand on cherche à attraper un deuxième bus en direction de Ratnapura (ville carrefour où on espère pouvoir attraper un autre bus en direction de Dalhousie, ville de départ de l’ascension de l’Adams Peak). Les infos qu’on glane auprès des locaux sont floues, contradictoires, voire mensongères. Bonne galère.

Après 6 heures de bus et deux changements, on est enfin rendues à Ratnapura mais on est encore très très loin de Dalhousie … Il est 17h alors on capitule, on reprendra la route demain. En attendant on cherche une guesthouse qui veuille bien de nous.

STEP 3 : Le soleil vient de se lever et on est bien décidées à atteindre notre but. Première embuche ; pas de bus direct pour Dalhousie (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué), alors on fait LE détour du siècle, en tout 8 heures de bus en tous genres, sur des routes de montagnes encore plus étroites que celles de nos amis les corses, avec des chauffeurs un peu énervés…vraiment l’impression d’être dans l’émission « La route de la Mort ». Avec du recul, on se dit que Steph ne conduit finalement pas si mal / vite que ça (BIG UP Steph).

IMG_1011

STEP 4 : Nous y voilà enfin, il est 2 heures du matin et on commence l’ascension tant attendue avec … appréhension. Mahé monte les marches 4 à 4 en toute détente, alors que Juliette traine sa misère en maudissant la planète entière… Mais qui a eu cette idée (se réveiller a 2 du mat pour monter 5200 marches) ? Déjà que 4 étages sans ascenseur à Paris c’est relou alors là …

 

 

On relativise quand on voit des petits srilankais en claquettes, des grands-mères vaillantes qui s’aident de leurs cannes, et des femmes enceintes qui allaitent en montant les marches (ah oui oui il y a du level … alors « lève toi et marche »). Allez hop on switch en mode mental d’acier, rendez-vous au sommet.

A 6 heures, le soleil se lève … moment de grâce.

 

 

L’ascension était très éprouvante … la descente est carrément douloureuse, (1 2 1 2 test micro, les jambes vous me recevez ? Ah non elles sont décédées).

 

 

Avec la lumière du jour, on réalise le chemin parcouru et le nombre de marches gravies, BIG fierté, mais pas le temps de se jeter des fleurs, on a un bus à prendre… Ca faisait longtemps tiens.

 

DAY 8

Après quelques heures de bus, welcome to Tangalle !

Véritable accueil de princesses, un tuk-tuk gratuit nous attend à la gare et nous emmène directement à la guesthouse. Deux lits doubles, de l’eau chaude, une baignoire, et du thé, le kiff.

C’est pas tout ça mais on est fatiguées et il fait bien froid alors un petit rice & curry et au lit !

DAY 9

On est dimanche et le dimanche c’est le jour de repos des ramasseurs de thé, du coup c’est loupé pour la visite de la plantation de thé Lipton … Plan B : visite d’un monastère bénédictin situé à quelques kilomètres de notre guesthouse. Sur le chemin du retour Juju se traîne en mode canard boiteux (eh ouais c’est ça de pas s’étirer…). Par chance, sa démarche singulière attire l’attention d’un tuk-tuk man compatissant qui nous propose de nous raccompagner for free … bon en principe on monte pas dans les véhicules des messieurs qu’on connaît pas mais… fuck that on a un train à prendre !

Les locaux nous ont assuré que le train était à 12h30 et on est en avance alors Mahé traine chez les primeurs pendant que Juju fait la queue au guichet de la gare. Mais les locaux nous ont menti … tchou tchouuuu … il est 12h04, le train arrive en gare. Mahéééééé ?!

Elle pénètre dans la gare à 12h05 … magnifique course sur les rails du train avec nos backpacks (ici c’est pas Paris). Ca donne un peu le ralentit d’alerte à Malibu, mais juste parce qu’on a super mal aux jambes.

 

IMG_131312527672_10153798306220729_979017783_n

 

Alléééé là, direction Ella !

Oui, Ella elle l’a, elle a tout des villes qu’on aime. Des petites maisons colorées, des belles fleurs, des gens souriants, des restos sympas, des pizzas et du bon  vin.

 

IMG_1368

DAY 10

Réveil 7 heures pour notre premier cour de cuisine cingalaise. Pendant 5 heures, Amma nous révèle les secrets de ses ancêtres. Que des produits naturels, tout est délicieux et on déguste tout ça en famille (vidéo à venir mais ça ce sera quand on aura une vraie connexion internet).

 

 

Stay tuned ! J- 3 before Myanmar…

Et surtout n’oubliez de pas de follower notre super Instagram !

globecroqueuses

 

 

 

 

 

14 commentaires

  1. Ah le kiffe ! Je te vois tout à fait en train de maudire la planète entière … J’aurais fait pareil 🙂 Mais bon ça vaut le coup vu les photos ! C’est top de lire vos aventures. Vivement la suite … Gros bisous

    Aimé par 2 people

  2. Et voilà, tu auras fait un peu de sport en dix ans ( voire 15), quant à Mahé je l’ai déjà vu courir dans du dénivelé mais elle ne te dit pas qu’elle s’entraine la nuit quand tu dors profondément. Merci pour ces jolies photos, ce récit rigolo et à la semaine prochaine. Baisers les princesses ( je peux viendre????)

    Aimé par 2 people

  3. 5200 marches…………’Devant un escalier….au départ on a les marches dans la tête. A la fin on les a dans les jambes. L’inventeur de l’escalier habitait sûrement au premier étage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s